Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

GRAT'MOI LA PUCE QUE J'AI DANS L'DO

Fantaisie lyrique pour tout petits (18 mois / 7 ans)

Compagnie Minute Papillon

Mise en scène : Margot Dutilleul

Direction musicale : Violaine Fournier

Avec : Violaine Fournier, Margot Dutilleul, Guillaume Lainé (accordéon)

2 comédiennes et 1 musicien

Durée du spectacle en fonction du public

35 à 45 minutes

Avec le soutien de : la Ville d'Issy les Moulineaux, le Conseil Général 92, l'Adami, la Spedidam

De l'onomatopée au mot, du son à la mélodie, partons ensemble à la découverte d'un répertoire lyrique éclectique : une création voix et accordéon, une balade dans le quotidien des tout petits, sur des airs de Vivaldi, Bizet, Brahms, Ravel, Offenbach ou Mozart... sur des images inspirées de Calder et Mirό

Extraits de presse

  • Brillant. Fascinant. Drôle. De nature à faire aimer aux bambins l'opéra et l'art contemporain d'un coup d'un seul ! Une création d'une maîtrise totale, qui suscite l'ovation du public au salut. La Provence
  • Enfants et parents sont émerveillés. Chaque morceau du répertoire (de "Carmen" à "La Berceuse" ou au "Boléro" de Ravel) est l'objet d'une saynète, colorée, inventive. Le rétroprojecteur crée un monde onirique, un mobile à la Calder se construit peu à peu, les images à la Miro vibrent de couleurs toniques, tous les sens sont en éveil. C'est une farandole de purs moments de délicatesse et de bonheur. Le Vaucluse matin
  • Une petite merveille de délicatesse. Rue 89
  • Lyrique ludique. Proposer de l'opéra pour les moins de 5 ans, le pari était osé. Mais la compagnie Minute Papillon, en conjuguant quotidien des plus jeunes et rigueur lyrique, atteint son objectif. Avec maestria ! Un spectacle qui, sous des abords faussement simples, offre une incroyable palette artistique à son jeune public. Sans concession aucune à la facilité. Et si le lyrique est le maitre mot du spectacle, il est ici présenté dans une pochette surprise mêlant art graphique, danse, marionnette et technique avec un égal talent. Rue du Théâtre
  • De l'opéra pour les petits ? Un défi relevé avec brio. Intelligent, créatif, délicat et drôle, ce spectacle laisse les enfants bouche bée d'un bout à l'autre. L'histoire leur est familière puisqu'il s'agit tout simplement de leur quotidien. du lever au coucher, en passant par les repas, les câlins, le jeu, le bain, chaque moment de leur journée fait l'objet de petites saynètes savoureusement chantées et mises en scène. (...) Bravo à cette équipe très talentueuse qui éveille avec intelligence les petits. Un très beau voyage ludique, poétique et enchanteur ! Lamuse
  • Sans chercher à raconter autre chose qu’une journée très quotidienne comme peuvent en connaître les enfants (se réveiller, se lever, se laver, manger, etc.), les interprètes ne dialoguent pas mais babillent, ricanent, hululent, roucoulent ; et ce toujours en chansons. Les différentes étapes d’une journée toute simple sont donc «enchantées» par le Boléro de Ravel, la séguedille de Carmen, la Barcarolle des Contes d’Hoffmann, la Berceusede Brahms ou encore du Vivaldi. A ce traitement cocasse et malin, les grandes scies du répertoire prennent un joli coup de jeune, et ça marche ! Pendant quarante minutes – le temps idéal pour capter l’attention d’un enfant sans la prendre en otage -, un monde riche et apaisant s’ouvre devant eux et ils y adhèrent aussitôt. Classica
  • Programmé dans le festival "Les Marmots à Gaveau" : grâce à Gr'at'moi la puce que j'ai dans l'do, on verra retracer avec poésie et humour le quotidien des enfants. Mis à la portée de tous, l'Art Lyrique illustre comment la musique s'approprie le langage de tous les jours - les mots, les phrases, mais aussi les onomatopées. C'est une formidable épopée qui se déroule devant le public ébahi. La Croix
  • Une délicieuse initiation à l'opéra. Pas de bande-son, juste des voix. Pas de cris, juste des chants. Pas de spots criards, juste des ombres chinoises. Quarante jolies minutes douces et poétiques. En sortant de Gaveau, mon fils de trois ans, Pupélou, fredonnait Carmen ! Le Figaroscope

0